Progestérone, quelle utilité?

Visage par Alexandr Ivanov de Pixabay

La progestérone est parfois surnommée « hormone du bonheur ». C’est une belle invitation à s’y intéresser de plus près, non ?

Pourtant on en parle peu. Elle est même confondue avec les progestatifs synthétiques de la pilule contraceptive ou des hormones de substitution.

Voyons ensemble à quoi elle contribue.

Présentation

La progestérone est une hormone principalement sécrétée par les gonades (glandes sexuelles) et le placenta (en cas de grossesse). Aussi bien l’homme que la femme en produisent mais dans des quantités différentes.
C’est une hormone stéroïdienne. Cela veut dire qu’elle est synthétisée à partir du cholestérol. Elle peut être ensuite convertie en androsténédione puis en testostérone ou en œstradiol.

Chez la femme sa concentration varie durant le cycle menstruel.
Elle est sécrétée en plus grande quantité à partir du 14e jour du cycle. Elle permet le maintien et la densification de la muqueuse utérine, le développement de la vascularisation de l’endomètre. S’il n’y a pas fécondation, elle reviendra à un niveau normal. S’il y a fécondation, sa concentration restera haute pour maintenir une épaisse muqueuse utérine, le nid de l’œuf.

Les autres effets de la progestérone sont moins connus mais il faut savoir que toutes les cellules du corps ont des récepteurs à la progestérone. Cela veut dire qu’elle influence de nombreux tissus.

La progestérone est équilibrante

Équilibre par Pexels de Pixabay

Elle va de pair avec les œstrogènes. Le ratio progestérone/œstrogènes est important dans l’équilibre hormonal. Un déséquilibre favorable aux œstrogènes va entraîner de nombreux symptômes tels que: anxiété, rétention d’eau, troubles du sommeil, gain de poids, baisse de libido, règles abondantes, spotting entre les règles, fatigue, incontinence urinaire, poitrine sensible….

La progestérone est calmante

Elle agit sur les récepteur du GABA dans le cerveau donc elle est calmante, anxiolytique. Le GABA est un neurotransmetteur inhibiteur du cerveau qui protège contre l’hyperstimulation.
Elle permet un sommeil rapide et profond.

La progestérone est anti-inflammatoire

Un déficit peut causer des douleurs musculaires, des règles douloureuses.

En lien avec le stress

La progestérone occupe les mêmes transporteurs que le cortisol. Un niveau accru de cortisol peut donc empêcher la progestérone d’être transportée sur ses sites d’action. Il est important de gérer son niveau de stress pour bien des raisons.

Ses autres bienfaits

Sans tout énumérer, on peut noter d’autres interactions intéressantes.

1- Comme elle stimule les ostéoblastes, elle permet le maintien de la densité osseuse.
2- Elle a aussi un lien avec la thyroïde. Un excès d’oestrogènes inhibe la fonction thyroïdienne. La progestérone est là pour réguler cet excès.
3-Elle permet d’avoir une belle peau. Une diminution de progestérone rend la peau plus mince, moins élastique, favorise l’apparition de rides.

Alors, n’est-elle pas une super-hormone ?

Femme par Engin Akyurt de Pixabay

Bien que les progestatifs, contenus dans les pilules contraceptives ou les hormones de subsitution, sont souvent confondus avec la progestérone, ils n’en sont pas ! Ce sont des molécules similaires à la progestérone qui se fixent sur ses récepteurs mais ils n’ont pas toutes les propriétés décrites plus haut. L’exemple le plus probant est que les progestatifs sont connus pour causer des anomalies au fœtus alors que la progestérone est à son plus haut niveau durant la grossesse, et donc très utile et sécuritaire pour le bébé!.

Vous pouvez lire ici mon article sur la pilule contraceptive

Si vous avez des symptômes relié au cycle menstruel qui vous paraissent anormaux (douleurs, règles abondantes, spotting…), parlez-en à votre médecin ainsi qu’à votre naturopathe.

Sources:
Wikipédia
Cours d’endocrinologie de véronqiue bourbeau, IESN
Site du Dr Brighten