Ce que vous devriez savoir si vous prenez la pilule

Pilule contraceptive, Anga – pixabay.
Veuillez noter que cet article n’est pas un jugement sur la prise de la pilule contraceptive. Chaque femme est libre de faire ses choix. Cependant j’estime que la liberté passe aussi par l’information. Et le but ici est bien de vous informer, pas de juger.

La pilule contraceptive est un médicament vendu sous ordonnance. Elle n’est pas à prendre à la légère, même si elle est parfois banalisée. Ce n’est pas pour rien que votre médecin demande régulièrement des analyses sanguines pour surveiller, entre autres, le taux de cholestérol et de triglycérides. Sa prise augmente les risques cardiovasculaires.
Mais ce n’est pas tout. Voici quelques informations supplémentaires

La pilule appauvrit vos réserves en nutriments

Vous aurez un besoin accru en vit E, C, B2, B6, B9 (folate), B12, sélénium, zinc, et magnésium. Vous pouvez trouver ces nutriments dans la nourriture mais il serait peut-être approprié de prendre des suppléments, parlez-en à votre naturopathe.

La pilule augmente le travail du foie

L’organe qui gouverne l’élimination hormonale n’est autre que le foie. C’est loin d’être sa seule fonction mais je ne les énumèrerais pas ici. Je veux juste attirer votre attention sur le fait que cette petite pilule va engendrer un travail supplémentaire pour votre foie, déjà fort sollicité. Notez aussi que pour fonctionner correctement, le foie a besoin de certains nutriments évoqués plus haut.

La pilule augmente l’inflammation

La prise de la pilule combinée augmenterait le taux de protéine C-réactive, marqueur de l’inflammation. Une légère inflammation est bénéfique. Par contre, l’inflammation chronique amène des risques cardio-vasculaires plus importants. Elle provoque aussi des douleurs, des problèmes d’humeur, de la fatigue…

La pilule augmente le taux de cortisol

Le cortisol est connu pour être hyperglycémiant puisqu’il est normalement nécessaire à mobiliser du carburant en cas de danger. Que faire de tout ce carburant lorsqu’il est inutilisé? Nous allons le stocker, sous forme de graisses, notamment autour de l’abdomen. Vous comprenez maintenant pourquoi la pilule fait grossir.
Le cortisol, hormone du stress, peut aussi faire diminuer votre libido et être néfaste pour la santé de votre thyroïde. Des études montrent aussi un lien avec la dépression par dérèglement de l’axe HPA (ou axe HHS hypothalamo-hypophyso-surrénalien)

Prenez soin de votre microbiote intestinal

Un microbiote sain et diversifié est essentiel pour absorber correctement les nutriments issus de la nourriture. Il est aussi essentiel pour l’élimination des toxines endogènes et exogènes, comme les composés chimiques des médicaments ou les insecticides. Or la pilule contraceptive aurait une mauvaise influence sur le microbiome pouvant mener à une dysbiose. D’autres études montrent un risque accru de maladie de Crohn chez les femmes prenant la pilule contraceptive.

Déséquilibre estrogènes/progestérone

La pilule combinée contient des estrogènes de synthèse et des progestatifs (différents de la progestérone endogène). Lorsque vous la prenez sur le long terme, vous augmenter donc votre pool d’estrogènes par rapport à la progestérone. Ce débalancement hormonal s’accompagne de signes tels que cycles plus court, perte de sang entre les menstruations, fatigue, diminution de l’activité thyroïdienne, perte de libido, irritabilité, endométriose, kystes aux ovaires…

En conclusion, quel que soit votre choix, parlez-en à votre naturopathe. Il pourra vous aider à réguler certains déséquilibres lors de la prise de la pilule ou à son arrêt.

 Sources: 
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5658328/
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4378601/ 
https://www.medicaldaily.com/birth-control-pill-may-triple-risk-crohns-disease-women-family-history-condition-32
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6695957/